"Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Répondre
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

"Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

Bonjour à toutes et à tous.

 J'ouvre ce topic car après avoir joué plus de quinze ans aux jeux de rôles (JDR), après avoir écrit des tas de scénarios et de Murder Party, j'ai décidé de me lancer et d'écrire mon propre JDR. Le projet "Argyropée" a commencé en mars 2021 et a fichtrement bien avancé depuis. Ce JDR de Renaissance-fantasy verra le jour au format papier au printemps 2023 (via financement participatif).

 Argyropée est un JDR urbain de low-fantasy (que des humains, une magie discrète, des aventures à échelle humaine) et dont toutes les intrigues se passeront dans la riche et colorée cité du même nom. Le matériel se présentera sous la forme de deux livres de base à couverture rigide de plus de 250 pages chacun (l'un décrivant l'univers et ses secrets, l'autre les règles et le bestiaire), d'un écran cartonné horizontal à trois volets avec son petit scénario dédié, et de multiples scénarios de longue haleine prenant la forme de livres à couverture souple de 70 - 120 pages. Tous les livres seront imprimés en noir et blanc, sauf les couvertures des livres de base et de l'écran, qui seront en couleur.

A l'heure actuelle, tout a déjà été écrit et la relecture est en cours. Les illustrations des couvertures, de l'écran et des suppléments sont finies, tandis que les illustrations intérieures des livres de base sont en cours de livraison. Le maquettage a commencé.

 Je poste donc ici pour commencer à faire connaître mon JDR et à peut-être intéresser des personnes pour l'essayer dans les mois à venir. Je posterai ici des news régulières afin de suivre le pojet, mais vous pourrez aussi me suivre sur l'un des médias sociaux suivants (news hebdomadaires):
- Instagram: @argyropee
- Facebook: https://www.facebook.com/ArgyropeeJDR
- Discord: https://discord.gg/DyAqEgYb22
- Email: argyropee@gmail.com

 Dans l'attente de vous présenter mon univers, ses règles et ses spécificités, je vous salue chaleureusement

 Frédéric / Guliver
Avatar de l’utilisateur
JoKeR
Cardinal
Messages : 548
Inscription : mer. sept. 05, 2012 4:49 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par JoKeR »

J attends les détails ;-) bon courage pour la suite!
Mes modestes créations : des 7hex "à la Islayre d'Arghol" :

Les Derniers jours de la Hague Blanche, du med fan frisqué
De sel et de Sang (WIP), de l'aventure avec du crime organisé "réaliste"
A bord du Transhimeyen, aventure ferroviaire dans le Vastemonde
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

Mais avec plaisir :)
Alors, Argyropée, kézako ?

Voici des années que je joue. Depuis 2002 plus précisément. Énormément à Donjons & Dragons (3.5), plus quelques autres JDRs. En tant que MJ pour l'écrasante majorité du temps. N'ayant jamais été très convaincu par les scénarios du commerce, j'ai très vite imaginé mes propres aventures que je couchais de A à Z sur papier, avec force détails. Puis j'ai créé mon monde, très basique, complètement ancré dans la mouvance médiéval-fantasy à la D&D. Mais avec le temps, et surtout mes découvertes d'autres JDRs (voir @chroniques_de_jdrs), je me suis forgé des envies, des préférences.

Qu'est-ce que j'aime ? Les univers Renaissance-fantasy, c'est certain. Mais je n'apprécie pas les elfes, nains et autres races du genre. J'aime les mondes riches, colorés, plein d’opportunités de jeu qui ne tournent pas autour de la misère et du désespoir. J'en ai ma claque de la dark-fantasy pessimiste qui pullule ces dernières années. Argyropée est un univers qui n'est pas tout rose, certes, mais la lumière brille haut et fort. Lumière sociale, philosophique, artistique, religieuse. La magie est présente, mais elle est discrète, personnelle, loin des téléportations, boules de feu et invocations de monstres. L'homme est d'ailleurs un monstre suffisamment polymorphique pour qu'il occupe une place prépondérante dans le bestiaire. Incarner des gens communs embrigadés dans des aventures urbaines trépidantes. Et ce dont j'avais surtout envie, c'était d'une cité. Une immense ville, foisonnante, pleine de vie et de secrets que seuls ceux qui grattent volontairement le vernis citadin pourront un jour expérimenter en totalité.

Voici ce qu'est Argyropée.

Je me permets de joindre la toute première illustration qui a été faite pour ce JDR:
Image
Légende: La cité franche gyropéenne* apparaît au loin depuis l'orée de Bois-la-Lune. Des dirigeables zèbrent l'azur tandis que les Sentiers d'Argent scintillent. À cette distance, le murmure de la cité se perd au profit des bruits de la campagne environnante. Des heures de monte seront encore nécessaires pour atteindre l'une des quatre Portes du mur d'enceinte.
*adjectif de ce qui appartient ou qui est relatif à Argyropée.
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

News du 30 juillet: quelques mots sur l'univers de jeu.

La cité franche d’Argyropée fait partie intégrante du Grand-Empire, un pouvoir politique qui s’étend sur l’ensemble du continent de Vélanidias et dont le siège est Léomiesto. Mais Argyropée se démarque des autres villes impériales. Elle a notamment réussi à acheter une relative indépendance grâce à d’importantes ressources argentifères en provenance de ses mines. Mais la prospérité d’Argyropée ne s’arrête pas là car elle est la seule ville du continent capable de cultiver les salmycètes, d’étranges champignons aux propriétés médicales extraordinaires qui ont éradiqué la plupart des maladies.

Grâce à son indépendance et à ses multiples sources de richesse, Argyropée s’est développée plus vite que les autres cités du Grand-Empire. Si celles-ci sont restées dans une sorte de langueur féodale, la cité franche est entrée de plain-pied dans une période de renaissance. Cette évolution culturelle est principalement due aux régents de la cité, les Dynastes, qui mirent l’accent non pas sur la guerre ou la religion mais sur la science, l’éducation, la santé et la culture tout au long des décennies qui suivirent la libération de la cité du joug impérial. Aujourd’hui, l’immense cité d’Argyropée, construite sur une vaste colline bordée par le fleuve Brisebélandres et sertie dans une plaine fertile, elle-même ceinte par la forêt de chenus de Bois-la-Lune, prospère. Il s’agit de la ville la plus riche du continent, la plus en avance sur son temps, la plus sophistiquée. Argyropée fait les modes vestimentaires, invente à tour de bras, révolutionne les sciences sociales, est à la pointe des études sur la magie et est considérée comme le parangon de la civilisation.

Image
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

Et si nous parlions un peu de certaines spécificités de l'univers ? Au cours du dernier siècle, des plaies que certains attribuent à une origine divine se sont abattues sur Argyropée. 

La première fut la Mélancolie, une sorte de maladie mentale qui se déclenche lorsque les habitants de la cité s’éloignent du domaine gyropéen durant une période trop longue. Fatigue, vertiges, sueurs, puis nostalgie et dépression accablent les Gyropéens, jusqu’à les pousser au suicide s’ils ne reviennent pas rapidement dans leur ville. Cette Mélancolie s’attrape en restant trop longtemps dans le domaine, mais nul ne sait précisément combien de temps il faut pour la contracter. La moyenne se situe autour de quelques jours, rarement plus de dix, mais la durée varie au cas par cas. De fait, les habitants d’Argyropée sont contraints à ne jamais plus pouvoir quitter le domaine d’influence de la Mélancolie, qui semble avoir pour frontière naturelle la sylve de Bois-la-Lune. Les Impériaux en visite ne passent alors que rarement plus de deux ou trois jours dans la cité franche afin de ne pas être frappés par cette malédiction. 

La seconde affliction se nomme le Châtiment vermeil, une étrangeté biologique elle aussi propre à la cité franche. Il est apparu que toute personne commettant un meurtre, sciemment ou non, voit ses iris virer progressivement au rouge. La teinte est permanente et la couleur évolue lentement du carmin pâle vers le rouge éclatant en fonction du nombre de meurtres commis. Les autorités ont donc rapidement mis à profit cette particularité pour attraper facilement tous les meurtriers, ce qui fait que la cité ne compte presque plus de crimes de sang mortels. 
 
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

L’une des plus remarquables forces de la cité est la bienveillance que le gouvernement confère aux progrès sociaux. Les femmes et les hommes sont égaux en droits depuis longtemps alors que ce n’est pas le cas dans le reste du Grand-Empire. L’éducation est obligatoire et gratuite jusqu’à douze ans, les artisans peuvent se réunir en corporations et le Temple dyadique aide les indigents. La qualité de vie à Argyropée est bien meilleure que partout ailleurs dans Vélanidias.

Les artistes, les philosophes et les académiciens sont non seulement les bienvenus mais jouissent aussi d’une grande autonomie de création. Des fonds ministériels sont régulièrement alloués pour l’art comme pour la recherche, que ce soit en sciences humaines, religieuses, sociales ou magiques. Car la magie, bien que discrète, fait partie intégrante de la vie citadine d’Argyropée.

Près des deux-tiers de la population à l’échelle du continent est capable de manier un peu de magie. Cette dernière s’est donc mise au service du peuple et de l’industrie. Toutefois, le fait que la magie ne puisse jamais être transférée dans un objet empêche de faire des réserves et l’industrie n’est donc pas capable d’atteindre les rendements qu’un afflux continu de magie pourrait lui permettre. 

Au contraire, la magie est plus personnelle. Comme elle n’affecte pas les autres humains, mais seulement l’arcaniste ou son environnement, nombreux sont ceux qui préfèrent utiliser leurs petites expressions magiques pour le bien-être de leur famille ou pour leurs projets personnels.

 
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

Comme promis, abordons les règles.

À chaque fois que la situation possède un caractère grave, stressant ou urgent, à chaque fois que l’action en question requiert une certaine dose de savoir-faire et de concentration, le recours aux dés sera nécessaire. Monter sur une pile de caisses stable à l’arrière d’une pâtisserie ne demande aucune compétence particulière, mais crocheter la lucarne qui se trouve au-dessus du monticule, si. Afin de résoudre ces actions spécifiques, il faudra sélectionner la compétence appropriée parmi les 32 proposées.

Afin de mettre en oeuvre une habileté, il faut lancer un d10 et additionner le score obtenu avec la valeur de la compétence en question, plus l’éventuel bonus accordé par le métier. C’est ce que l’on appelle un test :

Test = 1d10 + compétence + bonus métier

Le résultat de ce test s’échelonne donc de 0 à 21. En effet, le d10 permet de tirer aléatoirement un nombre entre 0 et 9, les compétences ajoutent entre 0 et 7 points d’aptitude (limités à 5 en début d’aventure) et le métier offre un bonus compris entre 0 (compétence non spécifique au métier) et 5 (rang de Virtuose) points supplémentaires.

Le résultat du test est ensuite comparé à des valeurs seuils :
0 : échec critique ayant des répercussions néfastes/graves ;
1-7 : échec du test, l’action échoue sans plus de conséquences;
 8-9 : réussite partielle de l’action, l’objectif est partiellement atteint ou totalement réussi mais avec une petite complication ;
10-14 : réussite de l’action ;
15-21 : réussite critique au test, succès avec bonus.
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

Un test se résout donc avec 1d10 + compétence + bonus métier.

 Mais que sont les compétences ?

 Il existe 32 compétences distinctes sur la fiche de personnage d’un joueur. Ces aptitudes représentent tout ce qu'un personnage sait faire et elles s'échelonnent de 0 à 7, sachant qu'en début de jeu un personnage ne peut pas avoir de score supérieur à 5.

 Les compétences conditionnent tout le reste de l'avatar, comme ses points de vie, ses résistances, sa magie et bien d'autres choses. C'est une méthode inversée comparé aux JDRs habituels où des caractéristiques (force, dextérité, éducation...) et la classe de personnage déterminent au contraire les compétences et leurs scores.

 Les 32 compétences sont les suivantes:
- Agilité
- Alchimie
- Art
- Artificerie
- Artisanat
- Bagout
- Charisme
- Combat à distance
- Combat rapproché
- Commerce
- Conduite
- Déduction
- Détection
- Empathie animale
- Endurance morale
- Endurance physique
- Escalade
- Faux et usage de faux
- Fouille
- Furtivité
- Herboristerie
- Médecine
- Piégeage
- Pratique nautique
- Rixe
- Sciences naturelles
- Sciences religieuses
- Sciences sociales
- Sciences techniques
- Sens magique
- Serrurerie
- Urbanisme


 Et qu'est-ce que ce bonus de métier ?

 Les personnages joueurs possèdent un ou plusieurs métiers, tel que verrier, fondeur de cloche, aristocrate ou trafiquant de fourrures. Choisir un métier équivaut à commencer une formation professionnelle, que ce soit dans un atelier, une usine, une mine ou à l’université. En termes de jeu, la profession va octroyer un salaire journalier et apporter un bonus de profession. Pour toucher une solde, le personnage devra travailler plusieurs heures par jour dans le cadre de sa profession.

 Le bonus de profession va octroyer des points supplémentaires à chaque fois qu’un test de compétence devra être fait dans une situation en lien avec ce métier. Par exemple, un meunier qui souhaite déterminer quel animal a bien pu éventrer ses sacs de farine pour se nourrir aura un bonus de profession à son test de Déduction. Par contre, ce même meunier n’aura aucun bonus de carrière à son test de Déduction pour déterminer quel outil a bien pu fracturer le coffre-fort du second de la corporation des tanneurs.

 Ce bonus est fonction de l’avancée du joueur dans la profession:
- rang 1 (profane) : +1 ;
- rang 2 (apprenti) : +2 ;
- rang 3 (compagnon) : +3 ;
- rang 4 (maître) : +4 ;
- rang 5 (virtuose) : +5.

 Dans la plus part des cas, les personnages comment l'aventure avec un rang d'apprenti dans une seule profession, mais ils pourront évoluer ou changer de métier à leur guise au fur et à mesure des parties.
Avatar de l’utilisateur
YACDHA
Zelateur
Messages : 81
Inscription : ven. juil. 29, 2022 10:45 am
Contact :

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par YACDHA »

Je trouve ça un peu triste que personne ne commente alors que quelqu'un crée quelque chose en y mettant ses tripes. Alors voilà : j'ai été lire un peu, je trouve l'idée bien sympathique et ce que j'ai vu en termes de mise en forme a l'air prometteur et très soigné. Je vous souhaite beaucoup de succès pour cette réalisation. 
______
Yet Another Cthulhu Dark Hack : une autre façon de "jouer à Cthulhu" (http://yacdha.com)
Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 13792
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Cryoban »

J'ai une question, du coup on y joue quoi? Parce que Agyropée n'est pas loin d'être une utopie réalisée de bonheur et de progrès, il est difficile d'imaginer ce que des aventuriers y font. C'est un cadre parfait pour un jdr non-violent et socialement responsable, mais du coup les compétences ne cadre pas. A quoi bon combattre, voler ou tricher dans une telle ville, seul les idiots se livrent à ça, les autres participent à l'effort collectifs. A moins qu'on joue des membres des autres nations venue mettre une fin à tout ce bonheur clairement intolérable?
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green avec sa feuille de PJ. Du poulpe et des Forces Spéciales.
Un cadavre encombrant Un prologue alternatif à La Ville en Jaune
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

YACDHA a écrit : mer. sept. 14, 2022 9:35 pm Je trouve ça un peu triste que personne ne commente alors que quelqu'un crée quelque chose en y mettant ses tripes. Alors voilà : j'ai été lire un peu, je trouve l'idée bien sympathique et ce que j'ai vu en termes de mise en forme a l'air prometteur et très soigné. Je vous souhaite beaucoup de succès pour cette réalisation. 

Voilà qui me fait tout chaud au cœur. Merci beaucoup. C'est certain que s'époumoner dans une cathédrale vide fait bien mal au cœur mais je comprends tout à fait que la scène JDR est complètement saturée de nouveaux projets et que les gens n'aient pas le temps ou l'envie de se plonger dans tous les nouveaux projets.  
Cryoban a écrit : mer. sept. 14, 2022 9:53 pm J'ai une question, du coup on y joue quoi? Parce que Agyropée n'est pas loin d'être une utopie réalisée de bonheur et de progrès, il est difficile d'imaginer ce que des aventuriers y font. C'est un cadre parfait pour un jdr non-violent et socialement responsable, mais du coup les compétences ne cadre pas. A quoi bon combattre, voler ou tricher dans une telle ville, seul les idiots se livrent à ça, les autres participent à l'effort collectifs. A moins qu'on joue des membres des autres nations venue mettre une fin à tout ce bonheur clairement intolérable?
Excellentes questions.

Primo, la ville est socialement, culturellement et économiquement en avance sur l'ensemble du continent C'est le phare du monde en terme de progrès, mais cela ne veut certainement pas dire que tout y est rose. Loin de là même. Puisque la ville est très riche, elle attire toute sorte de voleurs, trafiquants, faussaires ou politiciens véreux. Et ce n'est pas parce que les meurtres n’existent presque plus que les autres formes de violence non plus. Au contraire même. En réalité, on se trouve dans un cas de figure ou la violence est feutrée.

Secundo, les styles d'aventures à vivre dans la cité (que ce soit pour un habitant local ou un Impérial de passage) sont nombreux: espionnage, commerce, diplomatie, casse, compétition, enquête, aventure urbaine... Il est toutefois exact que l'on ne jouera pas "à la D&D ou Warhammer". Les combats de rues, la magie tonitruante, tout ça n'existe pas. Les personnages sont très faibles face à l'adversité. Il faut plutôt prendre ça à la manière d'un Appel de Cthulhu, mais sans la folie ni les horreurs cosmiques. Des gens du quotidien qui se trouvent mêlées à des histoires plus grandes qu'eux
 
Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2393
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Fabulo »

J'aime bien le monde un peu décalé et pas saturé de clichés comme trop souvent dans la veine Fantasy. 
L'idée d'une violence latente et larvée dans un monde officiellement souriant est plus efficace à mon sens que le gore et le recours à la violence brutale. Plus oppressant et plus efficace, un peu dans la veine de Cthulhu où ça fomente dans les coulisses, le tout baigné de la banalité du quotidien indifférent. Le dââârk pour être efficace doit ne pas se présenter comme tel, à mon sens sinon ça finit en autoparodie.
Niveau règle, tout ce qui homogène et logique me convient. Seul bémol : à haut niveau de métier et compétence, c'est une réussite quasi-automatique assurée, à cause des additions. S'il ne reste pas une chance même infime pour un aguerri de se vautrer, est-ce que ça ne retire pas au jet de dé un peu de frisson ?
Bravo et bonne chance et bon courage pour ton projet.  :yes:
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

Fabulo a écrit : jeu. sept. 15, 2022 2:01 pm J'aime bien le monde un peu décalé et pas saturé de clichés comme trop souvent dans la veine Fantasy. 
L'idée d'une violence latente et larvée dans un monde officiellement souriant est plus efficace à mon sens que le gore et le recours à la violence brutale. Plus oppressant et plus efficace, un peu dans la veine de Cthulhu où ça fomente dans les coulisses, le tout baigné de la banalité du quotidien indifférent. Le dââârk pour être efficace doit ne pas se présenter comme tel, à mon sens sinon ça finit en autoparodie.
Niveau règle, tout ce qui homogène et logique me convient. Seul bémol : à haut niveau de métier et compétence, c'est une réussite quasi-automatique assurée, à cause des additions. S'il ne reste pas une chance même infime pour un aguerri de se vautrer, est-ce que ça ne retire pas au jet de dé un peu de frisson ?
Bravo et bonne chance et bon courage pour ton projet.  :yes:

Merci, c'est en effet sous cet angle qu'il faut aborder le jeu. La violence n'est que rarement frontale dans Argyropée. Et puis la dark-fantasy où tout le monde est méchant pour être méchant, ma foi je trouve ça bien trop perclus d’impasses. C'est pour cela que j'ai eu envie de m'en détacher.

Pour les règles, tu as raison, à très haut niveau la réussite est quasi-automatique. Mais :
1) progresser jusqu'au rang de Maître ou de Virtuose demande énormément de temps, bien plus que ce qu'une campagne peut proposer. Les joueurs ne risquent pas d'arriver à ce stade avant fort longtemps;
2)  avec l'expérience, le nombre de points de santé n'augmente presque pas. Un Virtuose aura quasiment autant de points de santé qu'un néophyte, ce seront ses compétences qui vont le démarquer;
1) + 2) = un coup de dague dans le dos tuera tout aussi facilement un citoyen lambda qu'un général impérial si ce dernier n'a pas d'armure ou d'arme pour se défendre. C'est encore pire si les ennemis sont à deux ou trois contre un. Le jeu encourage la planification pour ne pas se faire démonter au premier combat. 

Enfin, même à très haut niveau, le personnage n'aura pas beaucoup de compétences maximisées, donc cela l'empêche de réussir tout dans tous les domaines. Il sera surtout efficace dans une ou deux compétences sur les 32 proposées.

 
Avatar de l’utilisateur
YACDHA
Zelateur
Messages : 81
Inscription : ven. juil. 29, 2022 10:45 am
Contact :

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par YACDHA »

Sur ces points-là, j'ai adopté exactement le même raisonnement dans les règles que je propose. Amusant.
______
Yet Another Cthulhu Dark Hack : une autre façon de "jouer à Cthulhu" (http://yacdha.com)
Guliver
Initié
Messages : 176
Inscription : jeu. août 27, 2020 9:20 pm

Re: "Argyropée", un JDR de Renaissance-fantasy urbaine

Message par Guliver »

Amusant en effet :) 
Cela doit correspondre à des attentes qui taraudent une certaine fraction de joueurs. Je vais aller voir ce que tu proposes.
Répondre